Accueil Date de création : 12/11/08 Dernière mise à jour : 04/06/12 19:45 / 825 articles publiés

Rudy Gomis  (ORCHESTRA BOAOBAB FOREVER) posté le mercredi 14 janvier 2009 19:05


 "Tante Marie"

lien permanent

Thione Seck  (ORCHESTRA BOAOBAB FOREVER) posté le mercredi 14 janvier 2009 18:44


"Cherie"

lien permanent

OU VA LA MUSIQUE SENEGALAISE?  (COUP D' GUEULE) posté le mercredi 14 janvier 2009 16:56

VIVEMENT LE RETOUR DE KHALAM CAR ON MARRE DE "CET AMAS DE SON DISCORDANT" QU'EST DEVENU LE "MBAXAL"(1).
Je reconnais que le MISSAL de la patte d'oie était un bon groupe, la 1ére fois que je les vu joué à l'université de st louis lors du festival de musique de 1992 je crois et je savais qu'ils iraient loin mais il fallait aussi compter avec ces pseudo chanteurs qui débauchaient à tour de bras les instrumentistes de talent car ils en faisaient partis dont vivement leur retour.
Il faut reconnaître que les problèmes de la musique sénégalaise ontt commencé avec l'avènement des lead vocal propriétaires et chefs d'orchestres en même temps. 

A L'exception de 1 ou 2, ils font dans des chansons nases et puériles dignes de gamins à l'âge de la puberté et puis demandent aux instrumentistes de "poser" des sons. Alors que du temps des grands orchestres comme le KAD ORCHESTRA, WEST AFRICAN COSMOS, IFAN MBONDI, SUPER DIAMONO DE L’AFRO FEELING (mon préféré), KHALAM 1 et 2, L’ETOILE DE DAKAR, BAOBAB, ETC…. c’étaient les instrumentistes qui dirigeaient et les bassistes étaient en général les chefs d’orchestres.

Aujourd’hui à part les musiciens de YOUSSOU NDOUR , tous les autres instrumentistes sont d’illustres inconnus contrairement au temps des instrumentistes de renom tels que :
 XALAM : CHEIKH TIDIANE TALL, PROSPER NIANG, ANSOUMANA DIATTA, SAMBA YIGO DIENG, PAPE MOUSSA BABOU, YORO GUEYE, HENRI GUILLABERT, etc… 
SUPER DIAMONO : EL HADJI SENE dit « BOB », LES FRERES DIAGNE dont le plus illustre est BAÎLO fondateur du Diamono puis du Super Diamono , ALAIN EDGARD, LES FRERES FAYE, MOUSTAPHA FALL, PAPE BASS, IBOU KONATE, AZZIZ SECK, SELLE THIAM , etc…
NUMBER ONE DE DAKAR : ALI PENDA NDOYE, YAHYA FALL, MAME MANE FALL, BASSIROU SARR, etc…
BAOBAB DE DAKAR : BARTHELEMY ATHISSO, LES FRERES KOUYATE, ISSA CISSOKHO, etc…

Ces instrumentistes étaient en même temps des paroliers hors pair car BADOU NDIAYE a beaucoup écrit pour YOUSSOU NDOUR et EL HADJI FAYE .
L’excellent et talentueux bassiste du SUPER DIAMONO, EL HADJI BOB SENE qui a lui aussi beaucoup écrit pour OMAR PENE.
Tous ces grands musiciens mettaient leur talents à la disposition de chanteurs tels que DOUDOU SOW, PAPE SECK SERIGNE DAGANA qui étaient en même temps flûtiste, PAPE DJIBY BA, BALLA SIDIBE, ABDOULAYE MBOUP, RIDY GOMIS, MEDOUNE DIALLA, OUMAR PENE, MAR SECK, COUDOUL dit « BRAMS », EL HADJI FAYE, SEYDINA INSA WADE et son pote de toujours IDRISSA DIOP, MAGUET NDIAYE, etc… qui étaient non moins talentueux mais humbles (ce qui manque à la cuvée d’aujourd’hui), d’où l’adhésion des mélomanes qui s’identifiaient plus aux instrumentalistes qu’aux chanteurs pourtant très populaires.

Beaucoup de « jeunes » écoutent les anciennes tubes (chérie coco, sibam, doley, adde, djisalbero, gorée, kanu, sidy yela, borom darou, métier, sey, Mbadan, djaraf, tante marie, laye niakh, ndonga dara, del wakh ndidiaye, etc…) qui reviennent en force dans les radios sans en savoir les auteurs à cause de la médiocrité des textes et des arrangements prêt-à-porter des productions d’aujourd’hui dont personne ne se souvient plus 1 mois après la sortie (qui se souvient de leenen d’ALIOUNE MBAYE NDER dont la sortie lui avait value la location de tous les panneaux publicitaires de Dakar).

Pour finir, disons le haut et fort, le problème de la musique sénégalaise découle non de la piraterie mais du manque de talents et de sérieux de ses acteurs mais aussi de la « compréhension » des journalistes qui usent du fameux « masla » (2) pour ne pas critiquer et se contentent tout simplement d’annoncer les sorties.

(1) Plat sénégalais à base de riz dans lequel on met tous les ingrediens quel'on a à portée de main.

(2 ) Terme sénégalais qui signifie laxisme.

lien permanent

Tchico  (AFRICAN PEARLS) posté le mercredi 14 janvier 2009 16:29


"Jeannot"

lien permanent

Abdou Thior  (TRADITIONAL SONGS OF SENEGAL) posté le mercredi 14 janvier 2009 14:59


"Listakhar" _ 1964

lien permanent
|

ouvrir la barre
fermer la barre

Vous devez être connecté pour écrire un message à ndiawsbi

Vous devez être connecté pour ajouter ndiawsbi à vos amis

 
Créer un blog